Vous êtes ici : Accueil

HEURES MENSUELLES D’INFORMATION SYNDICALE

Le Snes-FSU Guyane en tournée dans tout le département

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous, le planning des heures mensuelles d'information syndicale organisées par le Snes-FSU dans l'académie.
Ces réunions sont statuaires et prévues dans le cadre du dialogue social. Chaque agent peut y assiter sur son temps de service dans la limite d'une heure par mois. Les chefs d'établissement sont prévenus  une semaine à l'avance par un représentant du Snes et doivent attribuer une salle pour la réunion. L'ordre du jour n'a pas à être fourni avec la demande. Seules les organisations siégeant en CT peuvent les organiser.

Afin de faciliter l'organisation du service, l'enseignant doit prévenir ses élèves de son absence 48h à l'avance. Pour la même raison, il est d'usage de placer ces heures en début et en fin de demi-journée.


COMMUNE Date et heure
CAYENNE  
Clg Auxence CONTOUT Lundi 25/9 - 11h
Clg Gérard HOLDER Mardi 26/9 - 11h
Clg Eugène NONNON Vendredi 29/9 - 15h45
Clg Paul KAPEL Mercredi 27/9 - 11h
Clg Justin CATAYEE Mercredi 4/10 - 11h
MATOURY  
Clg Maurice DUMESNIL Mercredi 27/9 - 11h
Clg La Canopée Vendredi 6/10 - 11h30
Clg Lise OPHION Vendredi 22/9 - 11h30
REMIRE-MONTJOLY  
LGT Léon-Gontran DAMAS Mercredi 20/9 - 11h
Clg Auguste DEDE Mardi 3/10 - 11h30
Clg Reeberg NERON Vendredi 29/9 - 11h30
MACOURIA  
Clg Just HYASINE Lundi 2/10 - 11h
Clg Antoine-Sylvère FELIX Mardi 3/10 - 11h30
GRAND SANTI Mardi 3/10 - 11h
PAPAÏCHTON Mercredi 4/10 - 11h
MARIPASOULA Jeudi 5/10 - 12h

Pour les commune de Kourou, Mana, Saint-Georges et Saint-Laurent, ainsi que les lycées Félix Eboué et Melkior-Garré, les heures mensuelles d'information sont gérées directement par les sections établissement. Rapprochez-vous des S1 pour connaitre les dates.

Vous désirez vous syndiquer en ligne au Snes ? C’est possible en cliquant sur le lien ci-dessous :

Adhésion en ligne :

Vous trouverez en document joint à cet article les barèmes de cotisations par catégorie et échelon et la fiche d’adhésion. Le paiement de la cotisation peut se régler en 10 mensualités.

La cotisation syndicale fait l’objet d’un crédit d’impôt à hauteur de 66%. Les personnes non imposables reçoivent un chèque de remboursement.

Exemple : Un AED paie 39 € pour l’année. Après crédit d’impôt sa cotisation est ramenée à 12,90 € (un peu plus de 1 € /mois sur l’année).


Le SNES ne fonctionne que grâce aux cotisations de ses adhérents. Se syndiquer c’est aussi apporter sa contribution, dans l’intérêt de la profession.

AGENTS NON TITULAIRES

Le montant de votre cotisation est déclaratif et lié à votre traitement brut (voir fiche de paye). Pour connaitre le montant brut qui définit votre cotisation, vous lisez la première ligne "101000 Traitement brut" (première ligne encadrée en rouge sur l'exemple ci-dessous). Le résultat vous donne l'intervalle qui fixe votre cotisation dans le tableau.

Exemple : le traitement brut est de 1 720 €. L'intervalle est celui de la 4ème tranche de 1 701 € à 2 000 €. Le montant de votre cotisation est  de 130 €. Avec le crédit d'impôt (66% remboursés) votre cotisation vous coûtera 44,20 € soit environ 3,70 € par mois sur l'année.


La dernière CAPA de fin d’année se tiendra le 4 juillet 2017 à 14h30. Les opérations de gestion à l’ordre du jour seront :

- la promotion des certifiés à la hors-classe

- les demandes de temps partiel

- les demande de congés de formation

- les révisions d’affectation du mouvement intraacadémique.

Nos adhérents peuvent encore nous faire parvenir leur fiche de suivi.

Concernant les documents justificatifs, nous vous rappelons que la priorité est de les transmettre à l’administration. Quand il y a une date limite de transmission indiquée dans la circulaire, les agents sont tenus de la respecter et il est difficile de les défendre en cas de non transmission.

La FPMA du mouvement Intra Guyane 2017 prévue le jeudi 15 juin à 9h est reportée au jeudi 15 juin à 14h30. Les adhérents du Snes-FSU Guyane qui ont participé au mouvement, seront informés par mail et par SMS dès la fin de la commission du résultat les concernant.

Tout résultat diffusé antérieurement à la FPMA n’a aucune valeur. Par ailleurs les documents de travail sont strictement confidentiels et réservés au seul usage des commissaires paritaires.

Extraits de l’US N° 770 du 20 mai 2017

... le statut


Faudrait-il aller jusqu'à changer le statut des enseignants en proposant aux nouveaux professeurs des contrats de travail de droit privé ?
« Pourquoi pas, même s'il ne faut pas commencer par cela. Il faut d'abord établir des habitudes de travail en équipe et, ensuite, offrir à ces équipes la liberté de définir les règles du jeu au sein de l’école ou de l’établissement. Il faut déconcentrer, procéder par expérimentation. Cela fait partie de la méthodologie de la réforme. »
                                                    L'Express, janvier 2017

... l'autonomie


« L’idée est d’avoir un volume horaire garanti à l’échelle nationale en français et en mathématiques et fonctionner ensuite en laissant une autonomie accrue aux équipes pédagogiques pour fixer elles-mêmes la dotation horaire pour les autres matières et mettre en place un vrai projet d’établissement. Cette grande liberté peut aller jusqu’au recrutement des professeurs. L’idéal à terme est que le chef d’établissement recrute lui-même ses professeurs certifiés sur la base du projet qu’il souhaite mener. Cela signifie aussi que les ressources humaines doivent être gérées à l’échelle locale, aux antipodes de la gestion “par ordinateur” d’aujourd’hui. »
                                                     L'Express, janvier 2017

... le bac


« Non, il ne faut pas le supprimer. C’est la dernière institution nationale qui nous reste depuis la suppression du service militaire. En revanche, il faut le faire évoluer pour qu’il soit à la fois plus fin et plus musclé. L’épreuve finale pourrait ne concerner que quatre matières, dont le français et les mathématiques. Toutes les autres feraient l’objet d’un contrôle continu. »
                                                    L’Express, janvier 2017

La Formation Paritaire Mixte Académique (FPMA) du mouvement Intra des enseignant-es certifié-es et agrégé-es, prévue initialement le jeudi 8 juin 2017, a été reportée au jeudi 15 juin 2017 à 9h. Les résultats d’affectation seront transmis immédiatement après la FPMA par SMS et courriel à nos adhérents. Si vous n’avez pas reçu ces informations, n’hésitez pas à nous contacter. Il arrive parfois que des erreurs de transcription des numéros et des adresses courriel soient à l’origine du problème. Cela nous permet une mise à jour des données.
La DPE travaille sur les corrections des erreurs que nous avons fait remonter et le paramétrage de l’application d’affectation.

A cette période de l’année, nombreux sont ceux qui, lors de leur mutation, s’interrogent sur la prise en charge des frais de changement de résidence entre DOM ou entre DOM et métropole. Il est nécessaire de rappeler quelques informations générales.

1. l’arrêté ministériel ou académique précise toujours en 1ère partie les textes réglementaires liés au motif du-dit arrêté : mutation, avancement, promotion,... S’il est vrai que c’est un exercice fastidieux, il est malgré tout important d’en prendre connaissance. On y trouve généralement toutes les réponses.

2. Concernant le cas particulier des mutations inter académiques, le texte en cours est le décret n°89-271 du 12 avril 1989. L’article 19 de ce décret précise les cas pour lesquels l’agent a droit à la prise en charge. La prise en charge est possible pour les collègues qui mutent après la 4e année en poste en Guyane, même s’ils ont changé d’affectation à l’intérieur du département.

3. Le site du rectorat dispose d’une page dédiée à la prise en charge des frais de changement de résidence sur laquelle on peut trouver entre autre :

Vous trouverez toutes ces informations en cliquant [ici].

ATTENTION  : Les agents non titulaires n’ont aucune prise en charge que ce soit à l’arrivée ou quand ils quittent l’académie.

LA CAPA d’accès à la hors classe des certifiés et CPE est prévue le 22 juin 2017.

La circulaire académique a été envoyée dans vos boites mail professionnelles le 2 mai 2017.

Ne peuvent accéder à la hors classe que les candidats ayant atteint au moins le 7° échelon de la classe normale au 31/08/2017.

Nous attirons votre attention sur la nécessité d’actualiser les données de votre dossier administratif, en particulier pour les affectations en ZEP, eclair, APV, REP +. Vous devez joindre les pièces justificatives avant le 25 mai 2017. ATTENTION ! Dans la circulaire la date indiquée (7 avril 2017) est fausse. N’en tenez pas compte. Il s’agit bien du 25 mai 2017 date limite de transmission des documents justificatifs.

Nous vous conseillons de lire cette circulaire attentivement, voici toutefois quelques éléments du barème.

Le barème est constitué de 3 pavés :

1- La notation

- la notation administrative et pédagogique au 31/08/2016 sauf en cas de reclassement initial au 1er septembre.

2- L’expérience et Investissement personnel

Des points sont donnés en fonction de l’échelon et du mode d’accès.

3- Le parcours professionnel

Il comprend :

25pts attribué par l’IPR et 5 pts par le chef d’établissement.

Les exercices en REP/ ZEP/ APV

Le diplôme.


Du 26 mai au 31 mai 2017 se fera le recueil des avis des chefs d’établissement et des IPR. A l’issue de cette phase, chaque agent pourra les consulter sur Iprof.

Vous trouverez ci-dessous la fiche de suivi à renvoyer à s3guy@snes.edu. Celle-ci est indispensable pour que les commissaires paritaires puissent vérifier votre barème.

Le secrétariat général du Snes-FSU n’a pas souhaité attendre la nomination du nouveau ministre de l’Éducation Nationale pour transmettre au Président de la République et au chef du gouvernement ses demandes en matière d’éducation. Des chantiers en cours doivent être poursuivis d’autres démarrés afin que notre système éducatif soit en mesure d’apporter au pays l’ensemble des services attendus.

Vous trouverez en pièce jointe la lettre intégrale adressée par Frédérique Rolet au Président Emmanuel Macron.

Le Snes-FSU dénonce dans ce communiqué le rétropédalage du ministère sur le taux de promouvables à la hors-classe des COPsy. Alors que les négociations avaient abouti à un taux permettant un début de rattrapage suite à la création du nouveau corps, le ministère ne tient pas ses promesses.

Trahison du dialogue social

Depuis la création du corps (1989), les conseillers d’orientation-psychologues ne pouvaient bénéficier de l’accès à l’échelle de rémunération de la hors-classe qu’en devenant directeur de CIO, et donc en changeant de fonction voire d’académie. La création du corps des psychologues de l’Éducation nationale a pour conséquence, en particulier, la création d’un débouché de carrière en hors-classe pour ces personnels. Le ministère s’était engagé à appliquer, cette année, un taux de promotion de 10 % des promouvables afin de rattraper cette injustice. Il n’en sera rien puisque l’arrêté publié ce jour ne porte ce taux qu’à 7 %.

Le SNES-FSU dénonce cette décision qui porte un coup sévère au dialogue social et à la crédibilité des engagements pris sur ce dossier.
Alors que les économies réalisées par cette décision sont négligeables en terme budgétaire, elles pénalisent 73 collègues qui ne pourront pas bénéficier de la hors classe dés cette année avec pour conséquence
que nombre d’entre eux partiront à la retraite en cours d’année sans avoir bénéficié de cette promotion.

Le SNES-FSU interviendra dès la nomination du nouveau gouvernement pour demander le respect des conclusions du GT 14, et particulièrement, en urgence, le rétablissement du taux de promotion prévus.

La campagne de promotion à la hors-classe des professeurs certifiés est, cette année encore, différée à la fin de l’année scolaire. Pour mémoire, en 2014-2015 la CAPA de promotion s’est déroulée début septembre 2015.

Le contingent (7% des promouvables) est de 29 promotions pour la Guyane. Ce chiffre, en baisse par rapport à l’an passé, n’est pas une surprise. La moyenne d’âge des enseignants dans l’académie de Guyane étant relativement jeune et la promotion ne concernant que les enseignants au 7e échelon et plus, ceux-ci sont moins nombreux que l’an passé.

En 2015-2016, dans l’académie, 90% des collègues au 11e échelon ont été promus alors que la moyenne nationale est de 82%. Là où certaines académies ont fait le choix d’une promotion au "mérite" toujours très subjective et opaque, les commissaires paritaires du Snes-FSU Guyane ont obtenu de garder un barème dont de nombreux critères objectifs sont pris en compte. La circulaire académique de promotion n’a pas encore été publiée mais nous continuons de demander qu’un barème avec des éléments quantifiables et vérifiables détermine les promotions. Ce barème reste le meilleur garant d’un plus grand nombre de collègues quittant le métier à la hors-classe.

Nous vous communiquerons, dès sa publication, la circulaire académique, avec les éléments de barème. Vous pouvez d’ors et déjà télécharger la fiche de suivi que vous voudrez bien compléter et nous retourner quand la campagne sera lancée. C’est en connaissant la situation exacte de chacun de nos adhérents que nous arrivons à faire corriger les erreurs et à faire plier l’administration.

N’hésitez pas à rappeler à votre chef d’établissement (une note sur 5) et à votre IPR (une note sur 25) qu’ils doivent vous évaluer durant la période de campagne et l’ouverture du serveur. Certains collègues se trouvent, d’une année sur l’autre pénalisés par un barème qui stagne, uniquement parce que leurs appréciations n’ont pas été mises à jour en temps et en heure.

Le serveur pour la saisie des vœux des personnels non titulaires est ouvert à partir du 2 mai 2017 jusqu’au 22 mai 2017. La saisie s’effectue à partir du serveur LILMAC.
Comme l’an passé, vous devrez impérativement formuler 3 vœux minimum sur 3 groupements de communes différents.

Toutes les informations se trouvent dans la circulaire académique en pièce jointe. Les éléments de barème n’étant pas connus à ce jour, ils vous seront communiqués ultérieurement.

Une fiche de suivi sera envoyée par mail aux adhérents du Snes-FSU Guyane. Celle-ci permettra les vérifications nécessaires et leur suivi personnalisé.

Pour les adhérents non à jour, pensez à renouveler votre adhésion. Vous pouvez le faire en ligne en cliquant sur le lien [ici].

Comme chaque année, le paiement de votre adhésion au Snes-FSU fait l’objet d’une réduction ou d’un crédit d’impôt suivant votre situation fiscale. Les deux tiers de votre cotisation seront remboursés soit en déduction de vos impôts, soit par chèque si vous êtes non imposable. Il suffit pour cela de renseigner les cases 7AC (vous) et 7AE (votre conjoint-e) de votre déclaration avec le montant total de la cotisation payée pour l’année 2016-2017.

Attention, cette année la déclaration papier préremplie ne comporte plus cette rubrique. Vous devez télécharger le document 2042 RICI sur le site impots.gouv.fr ou cliquer ici si vous effectuez votre déclaration sur papier.

Vous pouvez calculer le montant prévisionnel de vos impôts et envisager différentes situations en vous connectant sur le simulateur mis à disposition par le ministère des finances.

Calcul de mes impots 2017 sur les revenus 2016

La note de service ministérielle n° 2017-069 du 11-4-2017 concernant l’ affectation en qualité de fonctionnaire stagiaire des lauréats des concours et des examens professionnalisés du second degré - rentrée 2017" vient d’être publiée au BO N°15 du 13 avril 2017.

Les dispositions de la présente note s’adressent aux lauréats de la session 2017 des concours suivants :

- agrégation externe, externe spéciale, interne ;

- certificat d’aptitude au professorat du second degré (Capes) ainsi que certificat d’aptitude au professorat de l’enseignement technique (Capet), externes, internes et troisième concours ;

- certificat d’aptitude au professorat d’éducation physique et sportive (Capeps), externe et interne ;

- certificat d’aptitude au professorat de lycée professionnel (CAPLP), externe, interne et troisième concours ;

- certificat d’aptitude aux fonctions de conseiller principal d’éducation (CPE), externe et interne ;

- concours réservés et examens professionnalisés de l’enseignement du second degré public ;

Elles s’adressent également aux lauréats d’une session antérieure de ces concours, ayant bénéficié d’un report de stage durant l’année scolaire 2016-2017.

ATTENTION !

Il ya deux phases distinctes, la phase inter académique et la phase intra académique, qui fera elle aussi l'objet d'une note de service du rectorat de Guyane.

La première permet d'affecter le stagiaire dans une académie, la seconde permet d'affecter le stagiaire sur un poste.

Comme chaque année, la note de service propose son lot de nouveautés et de points de vigilance. Il conviendra en particulier à chaque stagiaire de se référer aux conditions qui concernent le concours qu'il a passé.

Exemple :

Les lauréats des concours réservés et des examens professionnalisés réservés 2017 ou lauréats des concours réservés et des examens professionnalisés réservés placés en report de stage en 2016-2017

Procédure :

Lors de leur connexion sur Sial, ils feront connaître leur choix parmi les possibilités suivantes :

  • Être nommé en qualité de fonctionnaire stagiaire dans l'académie dans laquelle ils étaient précédemment nommés en qualité de contractuel,
  • Solliciter un report de stage au titre des dispositions du décret n° 94-874 du 7 octobre 1994 (cf. § VII)

Les voeux s'effectueront pour la 1ère phase sur le système d'informations et d'aides au lauréats concours, Sial.

Calendrier 2017 des opérations d'affectation (pour voir le calendrier complet cliquer ici)
 

Dates

Opérations

Références

Du 2 mai au 2 juin 2017 à midi heure de Paris puis du 11 juillet au 28 juillet 2017

Accueil téléphonique des candidats admissibles au 01.55.55.54.54

Introduction

Du 2 mai au 2 juin 2017 à midi heure de Paris

Saisie des vœux sur Sial pour chaque concours objet de l'admissibilité. Le cas échéant, autant de saisies que d'admissibilités pour un même candidat.

Saisie des vœux pour les lauréats 2017 ou d'une session antérieure, en report de stage

 

Date limite de dépôt sur Sial :

-        de l'attestation d'inscription en M1 en 2016-2017

Cette pièce doit être au format PDF et ne pas dépasser la taille de 500 Ko.

§ I

 

 

 

 

 

 

§ II.1

Annexe F


Le calendrier de la 2ème phase, fixé par le ministère, est susceptible d'évoluer avec la note de service rectorale. Nous attendons donc la publication de cette note de service avant de transmettre le calendrier.

Le secrétariat général du Snes-FSU a suivi tout au long des 30 jours de blocage, à partir des informations transmises par le S3 Guyane, l’évolution des revendications du collectif. Il a pu ainsi travailler avec les autres syndicats de la FSU et transmettre au ministère de l’Education Nationale les demandes portées par le Snes Guyane et la FSU Guyane.

Sarah Ebion, secrétaire académique du Snes Guyane, a proposé, dans les colonnes de l’Université Syndicale N°769 du 8 avril 2017, une analyse critique de la situation.


Lire ici

La FSU, bien qu’exclue des négociations par le collectif, tient à communiquer sa position. Les différentes revendications, présentées sur la plate-forme au gouvernement, sont en grande partie le résultat de ses travaux et de son analyse auxquels le Snes Guyane a toujours participé. La FSU dénonce l’absence de discussions sur certains points.

COMMUNIQUE DE LA FSU - 7 mars 2017

La FSU Guyane, impliquée dans la crise sociale qui secoue le département, ne se satisfait pas des annonces de la ministre de l’Éducation Nationale à l'issue du conseil des ministres du 5 avril 2017, qui entretiennent un flou entre mesures déjà actées et mesures nouvelles.

Les sommes annoncées (250 millions) pour construire 10 collèges et 5 lycées doivent être doublées pour répondre à ce chiffrage. Pour les écoles, 150 millions ne suffiront pas à absorber les surcoûts liés aux constructions sur sites isolés et l'accroissement démographique sur une période de dix ans.

Concernant les internats, les sommes promises permettront des rénovations mais il faudra attendre les nouveaux établissements pour ouvrir de nouvelles places.

Au niveau de l'université, la ministre ment en annonçant la construction d'un restaurant universitaire, puisqu'il a été inauguré le 1er mars ! La création d'un pôle recherche est également un mensonge, celui-ci fonctionne déjà ! Pour la FSU Guyane, l'hypothétique dotation de 80 postes à la création de l'université de Guyane n'est pas encore concrétisée et la promesse de 30 postes sur deux ans requiert des éclaircissements quant à leur nature et leur pérennité. La FSU dénonce la frilosité du ministère au sujet de la création d'une antenne de l'université dans l'ouest, ce besoin relève d'une urgence absolue compte tenu de la répartition de la population.

Au niveau du premier degré, la FSU Guyane accueille positivement la création de 40 postes d'ILM avec plan de formation décennal et réclame la reconduction de cette mesure dès la rentrée 2018.

Concernant l'éducation prioritaire, dont la généralisation a été gagnée par une mobilisation de la profession, la FSU Guyane conteste les annonces de la ministre : 59 écoles restent sans maître surnuméraire, aucune des 14 mesures n'est pleinement appliquée.

La FSU Guyane prend note de la dotation de 35 postes administratifs, cependant le double est nécessaire pour combler réellement le déficit.

La FSU Guyane, représentant 40% de la profession au niveau local, déplore avoir été écartée des négociations et dénonce fermement les points totalement négligés : aucune mesure pour l'enseignement des langues ni pour la prise en charge du handicap, aucun poste de psychologue, aucun poste d'assistant social ni d'infirmier, aucune décision quant à l'attractivité ni quant aux moyens pour la formation des non titulaires, rien sur l'enseignement agricole, rien pour la protection judiciaire de la jeunesse.

Dans ce contexte politique de fin de mandature, le gouvernement ne négociera plus et chacun devra en assumer les responsabilités. Les grands perdants seront encore une fois les élèves, qui subissent ce conflit sans en voir d'issue.

Le secrétaire départemental de la FSU Guyane,

Alexandre Dechavanne

LA DEPP PUBLIE LES INDICATEURS ET LES RESULTATS 2016 DES LYCEES

LE LPO LEOPOLD ELFORT TOUJOURS LE PLUS PERFORMANT

Si ce classement est à considérer avec précaution, les indicateurs définis nous fournissent malgré tout un certain nombre d’informations à prendre en compte. Celles-ci peuvent être utilisées lors d’une analyse comparative à l’intérieur du département quand il s’agit de définir une politique académique et d’effectuer des choix.

Par exemple, la série S fournit, quel que soit l’établissement, des résultats inférieurs aux attendus, excepté le LPO Elfort, 14 points au dessus des attendus en Général et Technologique, 15 points au dessus en Professionnel. C’est aussi le plus petit lycée de Guyane (87 élèves présentés au bac en 2016), ce qui nous conforte dans notre revendication : construire des lycées de taille raisonnable, plus faciles à piloter et à faire évoluer. Bien évidemment, l’étude de ce seul critère ne permet pas de définir la politique globale mais il constitue un bon indicateur d’orientation.
Autre exemple, le LP Max Joséphine qui était remarquablement noté en 2015 avec une valeur ajoutée de +15, chute à -11 en 2016. Il serait intéressant de chercher les éléments qui pourraient expliquer un tel écart.

Vous trouverez l’ensemble des résultats en cliquant [ici]

Communiqué du Snes-FSU GUYANE


Depuis plus de 25 ans, par ses actions et dans ses écrits, la FSU et le SNES Guyane n'ont cessé de dénoncer le mépris avec lequel les différents gouvernements qui se sont succédé ont traité la population guyanaise. En effet, le refus systématique de mettre en place de véritables politiques publiques ambitieuses à la hauteur des défis démographiques et géographiques a conduit la Guyane dans l'impasse actuelle que nous connaissons avec son cortège de désespérances sociales, économiques, culturelles, sanitaires et éducatives.

Depuis plus de 25 ans, le retard avec les autres régions s'accentue ainsi que les inégalités à l'intérieur même du territoire. Dans les domaines des communications, de l'éducation, de la santé, de la sécurité, de la justice, de l'emploi, la situation de la Guyane ne cesse de se détériorer.

Tous les indicateurs pointent un retard structurel et mettent en exergue la situation dégradée de la région par rapport aux autres académies.

Pour rappel :

  • L'augmentation générale de la population entre 2009 et 2014 est de +2,4%.
  • La part des moins de 20 ans est de 42%.
  • Le nombre de salariés dans l'Education Nationale pour mille jeunes de 3 à 19 ans est de 92 pour une moyenne nationale de 135,3.
  • 56% des jeunes scolarisés sortent sans diplôme ou ont un niveau Brevet des Collèges
  • C'est aussi une des deux académies les moins bien dotées en emplois d'enseignants avec un déficit de -2,35%.

C’est dire les enjeux et l’urgence que revêt la question de l’éducation en Guyane car au quotidien nous subissons le manque d’anticipation et d’investissement des pouvoirs publics tant au niveau matériel qu’humain.

Nous exigeons donc :

  • Un plan URGENT de constructions : 10 collèges, 5 lycées et 500 classes.
  • La scolarisation de tous les jeunes de 3 à 18 ans.
  • élèves : 3500  adultes sont nécessaires pour atteindre la moyenne nationale.
  • Le renforcement des services sociaux et de santé pour prendre en charge les besoins des familles.


Pour le secrétariat du Snes-FSU Guyane

Sarah EBION

COMPTE RENDU CAPA AVANCEMENT CERTIFIES/ LISTE APTITUDE DANS LE COPS DES CERTIFIES

Jeudi 16  mars 2017- 16 H.

CAPA D’AVANCEMENT DES CERTIFIES

La CAPA  d’avancement des certifiés s’est enfin tenue après 3 reports dus à la grève des personnels administratif , au blocage du rectorat et enfin à l’envoi hors délais des documents de travail.

Ce sera la dernière CAPA de ce type puisqu’avec la mise en place du PPCR les modalités de changement d’échelon seront modifiées.

 Un  GT s’était tenu antérieurement et avait déjà permis de signaler plusieurs erreurs à l’administration.

Ces erreurs  sont de plusieurs ordres :

-          - Erreur dans les notations pédagogiques.

-          - Oublis de candidats dus aux retards de transmission des dossiers d’une académie à l’autre.

Malgré ce travail, l’administration  est incapable de fournir des documents actualisés et sans erreurs pour la CAPA. En outre,  l’administration a eu du mal à réunir ses représentants.

Le travail préparatoire des commissaires paritaires du SNES   a permis  de conduire cette CAPA  alors que l’administration et les autres représentants étaient perdus dans des documents erronés souvent découverts lors de la CAPA.

Voici les barres par échelon.

Echelon

Du 4e au 5e

Du 5e au 6e

Du 6e au 7e

Du 7e au 8e

Du 8e au 9e

Du 9e au 10e

Du 10e au 11e

Grand Choix

76,8 pts

77,9 pts

82,3 pts

85 pts

86 pts

87,85 pts

90,9 pts

Choix

/

76 pts

78,2 pts

81 pts

82 pts

84,8 pts

86,91 pts

 

CAPA LISTE D’APTITUDE CORPS DES CERTIFIES

Là encore, grosse difficulté et incompréhension car les deux versions de documents transmis se sont avérées incorrectes. Tous les candidats sont PE.  Il y a eu 3 avis favorables et 2  avis défavorables qui  s’expliquent par le fait que le candidat n’a pas de diplôme dans la discipline demandée ( réponse transmise après CAPA) ou par le fait que l’IPR, après rencontre, préfère expérimenter avec le  collègue, une immersion dans le  second degré. La question de la recevabilité d’un candidat s’est posée concernant la prise en compte des années de contractuel ou non.

 

QUESTIONS DIVERSES

- Les trois questions sont posées par le SNES FSU et concernent les dysfonctionnements de la DPE 2 :

-   - Non réponse aux demandes des collègues de transmission de documents (ex : fiches de paye).

-   - Incapacité  à régler des problèmes de paiement de suppléments familiaux qui perdurent depuis des années et surtout pas de réponse.

-       - Comment sortir des impasses lorsque les chefs d’établissement pour des raisons techniques ou autres ne peuvent  payer les heures supplémentaires dues aux collègues.

-   Situation difficile des collègues arrivés de Nouvelle Calédonie, leur prise en charge financière a été mal assurée  par la Guyane.

- Le SG a répondu qu’il était conscient de ces dysfonctionnements et qu’une réorganisation des services est en cours pour améliorer ces situations.

Concernant la paye des heures supplémentaires, cela dépend des chefs d’établissements.

Le Snes conseille aux collègues de se rapprocher des chefs d'établissement et de les renvoyer à leur responsabilité. C'est bien a eux de payer les heures supplémentaires.

PS :  LA CAPA d’avancement des CPE a été reportée faute de quorum nous ne connaissons pas la date de la CAPA

DEMANDE D'ATP OU D'ANNULATION DE MUTATION


1/ Définition

Il n'existe pas de révision d'affectation à l'Inter : la seule possibilité d'obtenir un changement est de faire une demande d'affectation à titre provisoire, qui, en cas d'issue favorable, ne vaut que pour une année scolaire, conduit à la perte de l'académie d'origine et d'affectation et, donc, oblige à participer à l'Inter de l'année suivante avec application de la règle de l'extension.


2/ À qui le collègue doit-il adresser la demande d'ATP ?

- au MEN : Bureau des affectations et mutations du 2nd degré, DGRH B2–2, 72 rue Regnault, 75243 Paris cedex 13 ;

- au recteur de l'académie de départ ;

- au recteur de l'académie (ou des académies) visée(s)  ;

Veiller à ce qu'une copie soit adressée au SNES national : Secteur emploi, 46 avenue d'Ivry, 75647 Paris cedex 13 (emploi@snes.edu).


3/ Constitution du dossier

Le collègue doit rédiger un courrier adressé au ministre présentant les raisons de la demande. Ce courrier sera accompagné de toutes les pièces justificatives susceptibles de l'appuyer : documents médicaux, RQTH, documents des tribunaux...


4/ Statistiques

Remarques :

a) Le MEN accorde un nombre d'ATP très limité et en baisse régulière. Le MEN est seul décisionnaire et peut refuser une ATP contre l'avis des recteurs concernés.

* ATP accordées systématiquement : cela concerne les emplois dits « fonctionnels », comme un conjoint ou une conjointe chef d'établissement, préfet, magistrat des tribunaux, militaire de haut grade (officiers supérieurs).

* ATP accordées au cas par cas :

- collègues victimes de violence ayant constitué un dossier avec plainte à l'appui ;

- certaines situations sociales très difficiles ;

- certains cas RQTH ;

- les 1ers non-entrants dans l'académie visée qui ont une situation particulière.

b) Les refus

* mutation du/de la conjoint(e) après le mouvement (en dehors des emplois fonctionnels bien sûr)

* ascendants en difficultés de tous ordres (social, médical...)

Le SNES demande chaque année que la note de service prenne en compte la situation des ascendants (mère ou père en grande dépendance...)

* les ex-contractuels ayant réussi le concours réservé sont des stagiaires susceptibles d'être affectés sur tout le territoire.


5/ Les interventions du S4


a) Il n'y a pas de GT national pour les ATP.

Ce sont donc des dossiers traités au cas par cas, présentés auprès de chaque gestionnaire de discipline voire auprès du chef de bureau au fur et à mesure que les collègues nous envoient leur dossier.

Il y a souvent nécessité de revenir à la charge vers le mois de mai/juin pour certains cas que nous jugeons très lourds (cas de suicide d'un proche, décès brutal du conjoint...).

Le ministère nous envoie un récapitulatif des ATP accordées, récapitulatif partiel car établi à l'instant t et sur lequel apparaît de façon très laconique le motif de l'accord.

Par ailleurs, le Secteur Emploi communique à chaque intéressé lui ayant confié son dossier, dès qu'elle lui parvient, la réponse du ministère.

En cas de réponse positive, le S3 concerné en est informé.

De son côté, le ministère informe le collègue en cas d'accord mais il arrive que certains refus ne soient pas notifiés ou soient envoyés très tardivement.


6/ En cas d'ATP accordée...

a) Même si l'ATP est accordée avant la phase intra, il collègue ne peut y participer (il n'est pas titulaire de l'académie). Il sera affecté provisoirement dans le cadre du mouvement TZR. Il convient de leur conseiller d'envoyer des vœux d'affectation dans le cadre de ce mouvement.

b) Le collègue bénéficiaire de l'ATP est dans l'obligation de participer au mouvement inter-académique de l'année en cours (pour affectation l'année suivante).

- Dans ce cadre, l'ancienneté de poste prise en compte pour le barème sera celle acquise avant l'ATP à laquelle s'ajoute l'année d'ATP.

- Idem pour le calcul des années de séparation.

Attention : l'extension sera appliquée si aucun vœu académique n'est satisfait.


7/ Demande d'annulation de mutation : un cas particulier

Ce n'est pas une demande d'ATP puisqu'il s'agit de revenir sur le poste précédent. Pour que cette demande ait quelque chance d'aboutir, il est donc important que la demande soit faite le plus rapidement possible après la clôture des FPMN.

- mêmes démarches que pour la demande d'ATP

- les motifs doivent reposer sur des raisons objectives et sérieuses (mutation sur Mayotte annulée car santé déficiente...)

NB : les demandes « fantaisistes » (ex. : je n'ai plus envie de muter) sont systématiquement rejetées par l'administration.

La circulaire du mouvement intra académique Guyane 2017 vient d’être publiée par le rectorat. Elle est affichée OBLIGATOIREMENT dans tous les établissements, le plus souvent en salle des professeurs. Vous pouvez la consulter en cliquant [ici].

Le serveur sera ouvert du lundi 20 mars 10h (heure de Guyane) au dimanche 2 avril 23h59 (heure de Guyane).

Nos adhérents recevrons une liste des postes vacants, en général plus complète que celle disponible sur le serveur. Pour faciliter le travail de vérification de nos commissaires paritaires, nous vous conseillons de nous faire parvenir la fiche de suivi disponible [ici] ainsi qu’une copie de votre fiche de vœux.